lundi 18 février 2013

L'acharnement médiatique, sur Yvan Perrin

L'acharnement médiatique, que le candidat au conseil d'état Neuchâtelois, Yvan Perrin subit, est faite pour déstabiliser le candidat.

En effet ces derniers jours, les médias ont fait d'Yvan Perrin leur "tête de turc", soit en doutant de sa capacité de future conseiller d'état ou en critiquant son poste de directeur dans l'entreprise de sécurité NSA , qui fait polémique ces derniers temps.

Effectivement, en 2010 Yvan Perrin à fait un burn-out qui a été réglé depuis, mais avant noël 2012, M. Perrin à fait un petit malaise.

Pourtant, Yvan Perrin à toujours finis ce qu'il a entreprit, contrairement à la plupart des politiciens du château par exemple: La Conseillère d'Etat Gisèle Ory, incapable de gérer à bien son département de la santé et des affaires sociales, l'ancien conseiller d'état ( jusqu'en 2012) Jean Studer qui avait le département des finances pas besoin de dire que Neuchâtel a des finances désastreuse, en tête des cantons Suisse au niveau des dettes et je pense que j'ai pas besoin de parler du PLR Frédéric Hainard....

Yvan Perrin, à été un des seuls à s'opposer au TransRun refusé par le peuple Neuchâtelois le 23 septembre 2012 et Neuchâtel est le canton avec le plus haut taux de chômage de Suisse, Yvan est le seul à avoir des solutions concrète.

Je trouve un peu facile que des personnes viennent détruire Yvan Perrin, sur ces petites faiblesses (on n'a tous nos faiblesses) et ce qui concerne son entreprise de sécurité, qui fait polémique à causes que certains employés  ont eut des rapports sexuelles avec des requérants d'asile à Perreux (NSA était l'entreprise qui fessait la sécurité au centre de requérants d'asile), qu'es Yvan Perrin à avoir avec le comportement scandaleux de ces employés?

Bref! je conseils à tous Neuchâtelois(e) de voté Yvan Perrin le 14 avril prochain, à moins que vous êtes bien dans la situation merdique que ce trouve ce beau canton, mais si mal géré.

Article: David von Allmen



2 commentaires:

  1. Bravo! très bien écrit, et merci pour votre soutien. Yvan le mérite vraiment.

    RépondreSupprimer